Test du Marshall JVM410HJS signature Joe Satriani

Salut à tous !

Comme je l’avais promis dans l’article consacré à la sortie du Marshall JVM410HJS signature Joe Satriani, voilà le tant attendu test de cet ampli ! Nous nous sommes rendus Brad et moi-même au magasin L’ampli à Lampes à Paris, et nous avons pu brancher ma JS2400 sur le stack au grand complet. Nous avons même eu droit à la version collector bleutée « Flying In A Blue Dream » éditée en seulement 500 exemplaires !

Test vidéo du Marshall JVM410HJS

Réglages de l’ampli

Voici comment j’ai réglé l’ampli durant tout le test. Pour des raisons d’homogénéité, je n’ai changé aucun réglage quand je naviguais entre les modes et ai choisi des égalisations similaires d’un canal à un autre, pour avoir une meilleure idée de comment réagit l’ampli et ses modes.

  • Les canaux :

Setup test JVM410HJS

  • Présence, Résonance, puis Master :

Tuning the Presence & Resonance

J’ai choisi des réglages modérés sur la Présence et la Résonance, ça me permet de vous donner un tableau d’ensemble sans privilégier un registre de son plus qu’un autre.

  • Exception :

Réglages Presence & Resonance, Flying In A Blue Dream

Un seul changement de réglage est à noter dans la vidéo, au moment du solo de « Flying In A Blue Dream » où je joue sur le canal OD1. Tout en gardant la même égalisation, j’ai radicalement changé les réglages de Présence et de Résonance pour plus me rapprocher du son qu’avait Satch sur la version du CD Flying In A Blue Dream de ce morceau.

On peut parler de polyvalence sur cet ampli, car on peut aisément changer de registre de son tout en le gardant cohérent, l’incidence des potentiomètres sur le son final a été bien étudiée et bien mesurée. Cependant, on reste sur un son Marshall avec le JVM410HJS, la polyvalence est donc toujours très relative, l’ampli qui contient tous les sons du monde n’existe pas, et heureusement…

Caractéristiques techniques

  • Série : Artist Signature Limited Edition
  • Format : Tête uniquement
  • Technologie : Tout lampes (5xECC83, 4xEL34)
  • Puissance : 100W
  • Nombre de canaux : 4, avec 3 modes par canal.
  • Contrôles du canal : Gain, Volume, EQ 3 bandes, Noise Gate (séparé)
  • Contrôles communs : Master (x2), Presence, Resonance
  • Connectique : Boucle d’effets, sortie XLR émulée, MIDI
  • Dimensions (mm) : 750 x 310 x 215
  • Poids : 22 kg
  • Accessoires : Footswitch programmable 6 boutons

test marshall jvm410hjs signature joe satriani

Mes impressions

En complément de la vidéo où j’ai déjà fait un tour d’horizon des fonctionnalités du JVM410HJS, voilà ce que je peux en dire d’autre. Je commence par la qualité du son, il est est excellent à faible volume (et à fortiori à haut volume !) ce qui est une chose notable, pas besoin de le pousser à bout pour avoir un bon grain et de la dynamique. On retrouve vraiment la sensation « Marshall » à très haut gain mais la malléabilité est sans équivoque par rapport à un JVM410, on ne ressent vraiment aucune limite de compression imposée par le niveau de gain.

La prise en main est rapide, le système de couleurs permet de vite intégrer les fonctionnalités de l’ampli, et chose intéressante, l’ampli mémorise ses réglages, je m’explique. Vous êtes sur le canal clean en mode vert. Vous passez en mode orange, et vous switchez ensuite sur un autre canal, mettons l’OD1, sur lequel vous activez le bouton mid-shift. Quand vous vous remettez sur le canal Clean, vous ne retombez pas en mode vert, vous êtes en mode orange et de même si vous revenez sur l’OD1 le mid-shift reste actif.

test marshall jvm410hjs signature joe satriani

Les modes du canal Clean sont doux et ronds, plus chaleureux que sur la version précédente, claquent bien et sans excès dès que l’on commence à bien attaquer les cordes. Comme l’a voulu Satriani, le orange et le rouge s’inscrivent dans la continuité du vert, le son est grossi par le gain, et au niveau du grain on commence à aborder sur le rouge le registre du crunch.

La première chose qui frappe dans le canal Crunch, c’est que c’est un canal qui sonne énormément vintage. Il est inspiré du JCM800 et a été remis au goût du jour, le niveau de gain peut-être un peu plus important que sur le modèle mais reste bien dosé. Une mention spéciale pour le mode orange que je trouve complètement hallucinant.

Quand on joue sur le canal OD1, on n’a pas moins de gain comparé au JVM410 mais comme je l’expliquais plus haut le son est largement moins brouillon. Ce qui frappe reste toujours le punch du canal, quel que soit le mode, il faut vraiment l’essayer. L’ensemble est bien chaud et on peut largement passer dans les catégories de son d’un son de guitare rythmique à un son très agressif et rentre-dedans.

Les Noise Gate sont un gros plus, on a trouvé un Marshall propre..! Et pas question de perdre du sustain dans les aigus quand on l’enclenche, les ingénieurs Marshall ont posé des noise gate et ont fait le travail sans compromis sur la qualité. Les réverbes qui équipaient le JVM410 étaient très moyennes, on a fait là un échange gagnant, et plutôt deux fois qu’une.

On n’entend pas trop parler des baffles, il faut savoir qu’il y en a deux, un à pan coupé, le 1960A JSB, et le second, le 1960B JSB. à pan droit. Ce sont des 4×12 300W montées avec des HP Celestion 75′, au niveau de l’impédance ils sont branchables soit en mono sur 4Ω ou 16Ω, soit en stéréo sur 8Ω.

Si vous avez un jour envie de passer sur Marshall, c’est sans équivoque sur celui-ci qu’il faut miser. Il vaut son prix.

Liste des morceaux

Canal Clean :

  • « Always With Me, Always With You » – Accompagnement
  • « Slow Down Blues » – Theme
  • « Slow Down Blues » – Theme

Canal Crunch :

  • Blues licks – Eb
  • Blues licks – Eb
  • « Satch Boogie » – Guitar rythmique
Canal OD1 :
  • « The Extremist » – Theme
  • Improvisation – Eb
  • « Flying In A Blue Dream » – Solo
  • « Satch Boogie » – Solo
  • « Surfing With The Alien » – Theme
  • « Mystical Potato Head Groove Thing » – Theme
  • « Wango Tango » – Ted Nugent
  • « Satch Boogie » – Theme

Remerciements

Au nom de toute l’équipe je remercie le magasin L’ampli à lampes à Paris de nous avoir permis de réaliser ce test, merci à leur disponibilité et à leur professionnalisme. Vous qui êtes branchés amplis vous avez souvent dû tomber sur leur site qui est très complet et fournit de vrais avis de professionnels sur tout leur stock, si vous êtes sur Paris, foncez-y !

L'ampli à lampes

Recent Posts
  • Super test, merci Saturax ! 🙂

  • l’ampli signature de mon guitariste preferé, par mon fabriquant d’ampli preferé, et le tout très reussi, pas juste un jvm410 rebadgé, rien à ajouter d’autre à part que c’est du très bon 😉

    • J’étais passé chez Marshall quelques mois avant que Satch nous annonce au meet’n’greet de 2010 à Paris qu’il allait sortir un ampli signature chez eux, franchement déjà que le JVM410C est un must, mais celui-là c’est carrément l’apothéose.

  • Monalisea

    bonjour Saturax 🙂 je voulais te dire merci pour ce test car malgrè que je ne connais rien a toutes ces techniques et ce jargon, j’ai pu en saisir l’explication dans ses grandes lignes..Je dormirais moins bête ce soir lol..Au fait tu es de corse il me semble? Moi de Berre l’Etang, je sais pas si tu connais c’est a quelques km de Marseille 🙂 Voilou..marchi encore Saturax..Bonne journée

    • Salut Monalisea, content que ce test t’ai plû 🙂
      Oui je connais bien le coin de Berre puisque j’ai habité 3 ans à Salon puisque j’ai été à l’IMFP, du coup j’avais pas mal de connaissances qui habitaient toujours plus ou moins autour de l’étang, et aussi à Berre même.
      Content de te rencontrer et bienvenu surtout 😉

  • Monalisea

    Merci a vous de m’accueillir aussi gentiment 🙂