L'histoire du G3

Le G3 est né de l’idée de Joe Satriani. Son concept ? Pas moins que rassembler trois des plus grands guitaristes du temps sur une seule et même scène. Le show se déroule en quatre parties, les trois premières étant assurées par les groupes respectifs des trois protagonistes. La quatrième les met en scène tous ensemble pour faire le jam sur une sélection courte en nombre, mais longue en durée, de standards issus du Blues, du Rock.

Depuis 1996 le G3 s’est exporté sur les 5 continents, emportant l’esprit de la guitare électrique partout avec lui, avec pour crédo le partage de mélodies spontanées et la volonté de montrer le meilleur à l’audience venue le voir. C’est le but du G3, comme on dit, keep on rocking in a free world…

Pour moi, le G3 est la meilleure compétition qui puisse exister, où personne ne se retient et chacun apporte le meilleur de lui-même. Ça donne beaucoup d’expérience de scène, et les fans adorent. On se pousse les uns les autres, et c’est quelque chose qu’on ne peut faire qu’avec des amis, pas des adversaires. L’éthique du G3 est la compétition, mais c’est aussi le partage, et c’est ça qui rend le show vraiment intéressant. Nous voulons donner aux fans quelque chose d’incroyable. Et pour faire ça il faut être prêt à jouer sur le fil du rasoir, et y aller, parce qu’à chaque nuit, quelqu’un jouera mieux que les autres. C’est comme ça que ça marche.

Joe Satriani.

Le G3 de 1996

Le premier G3 date de 1996 et comptait comme membres Eric Johnson, Steve Vai et bien entendu Joe Satriani. Les morceaux du jam furent « Going Down » de Jeff Beck et Freddie King, « My Guitar Wants To Kill Your Mama » de Franck Zappa et un indémodable de Jimi Hendrix, « Red House ». Malgré la fraîcheur du projet, d’autres guitaristes de renom ont d’ores et déjà étés invités à rejoindre le jam final, Neal Schon sur la toute première date, à San Francisco, Gary Hoey deux jours plus tard à San Diego, mais encore Chris Duarte (Austin & San Antonio), George Lynch (Phoenix) et Andy Timmons (Dallas).

Le groupe ainsi constitué a effectué pas moins de 17 dates aux USA, ce concept nouveau-né était déjà un succès. Ce n’est que l’année suivante que sortira dans les bacs le G3 – Live In Concert en CD, VHS et DVD, le tout ayant enregistré lors des 4 concerts de fin de la tournée, soit du 30 octobre au 2 novembre.

Nombre de concerts

17

Morceaux du Jam

  • My Guitar Wants To Kill Your Mama
  • Red House

Le G3 de 1997

Devant le succès rencontré l’année précédente, le G3 fut reconduit en 1997, et voilà une première, car le G3 s’exporte maintenant en Europe! Adrian Legg ayant succédé à Eric Johnson, le G3 conduit du 23 mai au 6 juin un série de dates en passant par Rotterdam, Londres, Nottingham, Hambourg, Dusseldorf, Stuttgart, Milan, Zurich et même au Zénith de Paris où ils ont réuni plus de 5000 spectateurs. Joe avait par ailleurs passé juste avant ce concert deux heures à la FNAC pour rencontrer ses fans français. Le G3 revint ensuite sur le continent américain pour 2 tournées.

Celle qui se déroula dans le Northeast et le Midwest commença au Québec, accueillant cette fois-ci exceptionnellement non pas trois mais quatre guitaristes pour la première date, à savoir le noyau dur Joe Satriani et Steve Vai, ainsi que Michel Cusson et Robert Fripp. La première tournée de 12 dates dans le nord de l’Amérique se poursuivit pour la première fois sans Steve Vai, puisque nous avions cette fois en tête d’affiche Joe Satriani, Kenny Wayne Shepherd et Robert Fripp. Notons toutefois la présence de Michel Cusson pour quelques dates avant que Kenny Wayne ne se joigne définitivement à la tournée. Finalement, le G3 s’est transformé en G4 lors de la seconde tournée de 16 dates aux USA (dont une à Vancouver, au Canada) avec Joe Satriani, Steve Vai, Kenny Wayne Shepherd et Robert Fripp. Les fans ayant été à Sacramento auront eu le plaisir de voir s’ajouter au jam Mike Scott, de même que ceux ayant été à Dallas auront vu Andy Timmons venir tâter du manche avec les quatre autres.

Pour l’avant-dernière date à la toute nouvelle House of Blues de Orlando, le légendaire groupe Deep Purple (composé de Ian Gillan, Roger Glover, Ian Paice et de Steve Morse) s’est joint à la fête et c’est là la première apparition de Steve Morse dans l’histoire du projet! Et enfin, la dernière date de l’année ne fut pas moins qu’un G6 quand Mike Keneally (alors guitariste et claviériste de Steve Vai) et Joe Nadeau (guitariste de Kenny Wayne) ont rejoint le jam à Miami pour terminer le crû 1997 en beauté!

Nombre de concerts

28

Morceaux du Jam

  • Levee Break
  • My Guitar Wants to Kill Your Mama
  • Red House

Le G3 de 1998

La tournée 1998 se passa exclusivement en Europe avec pas moins de 27 dates, pour lesquelles Michael Schenker et Uli Jon Roth viennent se joindre à Joe Satriani. Brian May est venu en guest star pour la date de Londres ainsi que Keith More l’a été pour les trois dates de Glasgow, Birmingham et Croydon. Et c’est avec Patrick Rondat que Uli Jon Roth trouve son remplaçant pour les 10 dates passées en France. Parmi les morceaux joués en France par Joe, nous retrouvions outre ses classiques « Time », « Light Of Heaven », « Raspberry Jam Delta-V », « Up In The Sky ».

Les morceaux du jam furent « Going Down », ainsi que « Voodoo Child » de Jimi Hendrix, ce dernier a été bien choisi à cause de l’influence majeure de Jimi Hendrix chez Joe, bien entendu, Patrick Rondat et par dessus tout Uli Jon Roth.

Nombre de concerts

27

  • Going Down
  • The Thrill Is Gone
  • Voodoo Child

Le G3 de 2000

L’année 2000 ne vit apparaître qu’une seule date exceptionnelle du G3 à Kuala Lumpur en Malaisie, le 21 octobre. Pour l’occasion, la première équipe du G3 de 1996 avec Joe Satriani, Steve Vai et Eric Johnson était de la partie, dans le cadre du festival Rhythm of Asia.

Nombre de concerts

1

Morceaux du Jam

?

Le G3 de 2001-2002

En 2001, John Petrucci fit son apparition aux côtés des habitués Joe Satriani et Steve Vai. Au cours de cette tournée, nous vîmes pour la première fois Steve Lukather et Paul Gilbert rejoindre le G3 à Los Angeles, Billy Gibbons à Houston, Andy Timmons à Fort Worth, Eric Johnson à Austin, Neil Schon à Détroit, et Steve Morse revint finalement faire une apparition à Orlando.

La tournée qui avait commencé début juin s’est poursuivie jusqu’en mai 2002 dans tous les USA, au Mexique et au Canada, et compta au total 33 dates.

Nombre de concerts

33

Morceaux du Jam

  • La Grange
  • Voodoo Child
  • Little Wing
  • Going Down

Le G3 de 2003

2003 fut un bon crû pour tous les fans, car cette année-là sortait le G3 – Rockin’ In The Free World, double CD et DVD avec en vedette Joe Satriani, Steve Vai et Yngwie Malmsteen. Le concert fut enregistré à Denver, en plein milieu de la tournée de 31 shows, très condensée, qui s’étalait de début octobre à mi-novembre.

Parmi les morceaux sélectionnés pour le jam en figuraient cette fois-ci deux de Jimi Hendrix, « Voodoo Child » et « Little Wing », auxquels « Rockin’ In The Free World » de Neil Young emboîtait le pas. Et n’oublions pas la présence exceptionnelle de Johnny Hiland qui est monté sur les planches du Ryman Auditorium de Nashville pour apporter une touche Country jamais vue auparavant au G3.
C’est d’ailleurs depuis cette année que l’on a vu le groupe de Joe, qui jusque-là était un trio, passer en quartet avec la présence nouvelle de Galen Henson à la guitare rythmique.

Nombre de concerts

31

Morceaux du Jam

  • Rockin’ in the Free World
  • Little Wing
  • Voodoo Child

Le G3 de 2004

L’Amérique du Sud et l’Europe auront eu l’exclusivité du G3 pour l’année 2004. L’Europe eut droit à une tournée d’été avec 27 dates courant juin et juillet, dont seulement 2 pour la France à savoir au Palais des Congrès de Paris et au festival des nuits de la Guitare de Patrimonio, en Corse où tous les fans de l’île sont venu combler le théâtre de verdure. Beaucoup de pays auront été visité lors de cet été, avec en tête le Royaume-Uni qui aura tout de même été gratifié de 7 dates, car c’est Robert Fripp qui a cette fois rejoint Steve Vai et Joe Satriani.

En Amérique du Sud, même formule avec 8 dates en fin d’année, dont trois respectivement pour le Brésil et l’Argentine, les deux restantes étant partagées entre le Chili, où Alejandro Silva fut invité au jam de Santiago par Joe Satriani, et le Mexique. Tony MacAlpine, alors guitariste rythmique de Steve Vai, fut aussi invité sur la tournée à rejoindre le jam.

Nombre de concerts

35

Morceaux du Jam

  • Red
  • The Murderer
  • Rockin’ in the Free World
  • Going Down

Le G3 de 2005

Le G3 2005 composé de Joe Satriani, Steve Vai et John Petrucci fut court en nombre de dates, 5 au total et exclusivement au Japon, ce qui a ravi les fans japonais qui voyaient pour la première fois la visite du projet dans le pays, mais fut pour le moins productif car un nouveau CD-DVD sera issu de cette mini-tournée, au titre bien évocateur de G3 – Live In Tokyo.

De nouveaux morceaux ont été choisis pour le jam, avec toujours un Jimi Hendrix dans le lot, cette fois-ci « Foxy Lady », et deux morceaux phares de deux groupes qui ont marqué l’histoire du Rock, « La Grange » et « Smoke on the Water » de respectivement ZZ Top et Deep Purple. Notons la présence de Marty Friedman qui fut invité au premier jam de Tokyo.

Nombre de concerts

5

Morceaux du Jam

  • Foxy Lady
  • La Grange
  • Smoke On The Water

Le G3 de 2006

L’année 2006 aura vu apparaître deux tournées, la première en Amérique latine où Eric Johnson était de retour aux côtés de John Petrucci, qui confirme sa présence de l’année dernière et la poursuivra l’année suivante, et bien sûr Joe Satriani. Le Brésil, l’Argentine, le Mexique et le Chili eurent droit au total à 9 concerts.

Au-delà du pacifique, et pour la première fois là-bas le G3 a débarqué en Australie, au grand bonheur des australiens qui auront pu assister à 6 dates en toute fin d’année. Les morceaux qui ont été joués ne comptent pas parmi les plus jeunes mais restent les morceaux les plus emblématiques de ZZ Top et Deep Purple, comme vous pouvez vous en douter il s’agit de « La Grange » et « Smoke On The Water » et un des Hendrix préféré de Joe, « Foxy Lady ».

Nombre de concerts

15

  • Foxy Lady
  • La Grange
  • Smoke On The Water

Le G3 de 2007

C’est en 2007 que Paul Gilbert sera pour la première fois en tête d’affiche, aux côtés de Joe Satriani et de John Petrucci. Ainsi, les 26 dates de la tournée se déroulèrent de mars à avril dans tous les USA et en concédant au Canada 4 dates, avec la présence remarquable de Johnny A. au jam de Boston.

Les morceaux du Jam de cette année étaient à nouveau « Going Down », « Jumpin’ Jack Flash » des Rolling Stones ; un morceau de Hendrix était toujours présent comme d’accoutumée, mais partagé selon les dates entre « Foxy Lady », « Purple Haze », « Voodoo Child » et « Third Stone from the Sun ». Aussi, contrairement à ce que l’on peut lire sur certains sites dits encyclopédiques, Herman Li n’a pas joint le G3 cette année ni aucune autre, il était juste présent pour quelques jams au NAMM 2008.

Nombre de concerts

26

  • Foxy Lady | Purple Haze | Voodoo Child | Third Stone From the Sun
  • Going Down
  • Jumpin’Flash

Le G3 de 2012

Et il faudra attendre 2012, soit 5 ans plus tard pour que le G3 se reforme, et Steve Lukather de briller en tête d’affiche avec Joe Satriani et Steve Vai suite à la proposition de Joe d’intégrer le projet quand il l’avait vu jouer avec son projet solo au festival Guitare en Scène de St-Julien-en-Genevois, un an plus tôt. Joe accompagné donc des deux Steve a effectué en Océanie et en passant par la Nouvelle- Zélande une brève tournée mais néanmoins intense de 8 dates, avant de changer de cap vers l’Europe, ou on a gardé la formule du Joe et des deux Steve, mais cette fois remplacé Lukather par Steve Morse, pour 10 dates marquant en France le très attendu retour de Joe, passé l’année auparavant au festival précédemment cité. Al Di Meola a été invité à rejoindre tout le monde au show de Prague pour un jam époustouflant.

Enfin, retour en Amérique Latine, et on change encore de formule pour 8 dates avec Joe Satriani, John Petrucci et Steve Morse, en passant donc par le Brésil, l’Argentine, le Chili, le Vénézuela et le Mexique, ce dernier où Steve a remplacé Steve, vous l’aurez deviné, le come-back de Steve Lukather qui déloge le Morse! Et le dernier Steve (Vai) était en d’ailleurs en tournée.

Nombre de concerts

26

Morceaux du Jam

  • My Guitar Wants To Kill Your Mama
  • Red House

Nombre de concerts du G3: 244

Les têtes d’affiche du G3

1996

Joe Satriani

Joe Satriani G3

Steve Vai

Steve Vai G3

Eric Johnson

Eric Johnson G3
1997

Adrian Legg

Adrian Legg G3

Michel Cusson

Michel Cusson G3

Robert Fripp

Robert Fripp G3

Kenny Wayne Shepherd

Kenny Wayne Shepherd G3
1998

Michael Schenker

Michael Shenker G3

Uli Jon Roth

Uli Jon Roth G3

Patrick Rondat

Patrick Rondat G3
2001

John Petrucci

John Petrucci G3
2003

Yngwie Malmsteen

Yngwie Malmsteen
2007

Paul Gilbert

Paul Gilbert G3
2012

Steve Morse

Steve Morse G3

Steve Lukather

Steve Lukather g3

Les invités au Jam

1996

Neal Schon

Gary Hoey

Chris Duarte

George Lynch

Andy Timmons

1997

Mike Scott

Steve Morse

Mike Keneally

Joe Nadeau

1998

Brian May

Keith More

2001

Steve Lukather

Paul Gilbert

Billy Gibbons

Eric Johnson

Neil Schon

2003

Johnny Hiland

2004

Alejandro Silva

Tony MacAlpine

2005

Marty Friedman

2007

Johnny A.

2012

Al Di Meola

Le groupe de Joe pour le G3

De 1996 à 2002

Joe Satriani Stu Hamm Jeff Campitelli

Joe Satriani: guitare
Stu Hamm: basse
Jeff Campitelli: batterie

De 2003 à 2005

Joe Satriani Matt Bissonnette Galen Henson Jeff Campitelli Mick Bridgen

Joe Satriani: guitare
Galen Henson: guitare rythmique
Matt Bissonnette: basse
Jeff Campitelli: batterie

De 2006 à 2007

Joe Satriani Andy Timmons Galen Henson Dave Larue Jeff Campitelli

Joe Satriani: guitarz
Galen Henson: guitare rythmique
Dave Larue: basse
Jeff Campitelli: batterie

Andy Timmons est passé dire bonjour 🙂

2012

Joe Satriani Mike Keneally Allen Whitman Jeff Campitelli Galen Henson

Joe Satriani: guitare
Mike Keneally: claviers
Galen Henson: guitare/rythmique
Allen Whitman: basse
Jeff Campitelli: batterie