Histoire

Rarement un groupe n’avait autant été vecteur de promesses et d’avenir que ceux qui se sont appelés Chickenfoot en 2008. Oui vous avez bien lu Chickenfoot , litteralement « le pied de poulet »! C’est un nom tellement loufoque pour un groupe qu’on ne le prendrait presque pas au sérieux et pourtant ils entrent déjà dans l’Histoire de la musique moderne. Chickenfoot, c’est l’histoire de 4 piliers du Rock dont le projet a éclos en 2008 et qui ont déjà su poser leur patte aux 4 coins du monde. Chickenfoot, c’est le pari osé de Joe Satriani la légende de la guitare électrique, de Sammy Hagar « The Red Rocker », de Chad Smith le batteur des Red Hot Chili Peppers et de Michael Anthony de chez Van Halen.

Tout à commencé au Mexique à Cabo Wabo, le bar branché de Sammy Hagar. C’est avec Michael et Chad que Sammy se produisait, et le public en demandait toujours plus. Devant autant de succès nos 3 jammeurs ont cherché à recruter un guitariste avec qui le courant passerait. Sammy alors alors appelé Joe pour jouer un peu et la mayonnaise a tout de suite pris, Chickenfoot était dans l’oeuf! Ce nom étrange n’était d’ailleurs pas sérieux, Sammy nous racconte que c’était juste pour le fun. Après quelques jams c’est en février 2008 à Las Vegas que le groupe fraîchement formé se produit pour la première fois, le succès est grand, l’alchimie fonctionne et très vite le groupe se retrouve en studio et sort le 5 juin 2009 leur premier album éponyme, Chickenfoot.

Sammy disait ‘Eh, si on fait ça, je veux qu’on fasse ça bien avec un vrai guitariste digne de ce nom’ parce qu’il sentait qu’il était un peu en dessous du niveau face à Chad et moi-même, peut-être. Il a appelé Joe et Joe a dit ‘bien sûr, je vais venir’ et il est venu jusqu’à Las Vegas et on a jammé sur 2 ou 3 morceaux plus un rappel. Mon gars, c’était juste incroyable pour le public, c’était énorme et on a passé un moment génial alors on s’est dit qu’il fallait absolument qu’on rentre en studio et qu’on fasse quelque chose, parce que c’était tellement bon que ça en devenait magique. On a donc décidé de voir jusqu’où ça pouvait nous mener, si on pouvait en faire quelque chose.

Michael Anthony.

Les USA ont eu droits à quelques dates préparatoires avant la sortie officielle de l’album, et c’est un groupe bien rodé qui va s’envoler à la conquête de l’Europe et des ses festivals d’été. La tournée se poursuivra à travers les USA et le Mexique avec près de 40 dates, et c’est à Phoenix que leur DVD/Blueray live Get Your Buzz On sera enregistré. C’est sous les cris du public scandant « Oh yeah » que Joe fait pleurer sa guitare, Sammy fait vivre ses textes sur scène tandis que Chad et Anthony tiennent un groove d’enfer. Que dire de la performance du groupe sinon qu’il excellent dans l’énergie et le contact avec le public, les morceaux comme « My Kinda Girl » et « Sexy Little Thing » auront les bons côtés des morceaux populaires à succès, mais la composition ne se limite pas à 4 accords sclérosés, Satch le sorcier a sû imposer sa patte et ouvrir une culture musicale et des sonorités inattendues à un public bien plus large que celui de ses projets solo.

On va aussi retrouver la facette jam qui fait écho à la manière dont s’est créé le groupe, « Down the Drain » fait mouche parmi ceux qui voulaient du Rock pur et dur et c’est sur une composition de Sammy que le groupe achève son public au rappel, dans un grand jam par lequel passeront « My
Generation » des Who et l’Hymne Américain.

Je ne voulais pas forcément avoir un vrai groupe, mais quand je me suis retrouvé au milieu de ces gars, seul un fou pouvait dire ‘non, je ne vais pas le faire.’ À la minute où on a commmencé à jammer c’était évident, comme si c’était quelque chose fait pour perdurer.”

Sammy Hagar.

Le temps de vaquer à leurs autres projets et deux ans après leur premier album sortira Chickenfoot III. Nommer un seconde album « III » n’est pas banal, tout est parti d’une blague de Chad qui avait proposé « IV » comme nom à l’album (une référence à Van Halen?) et finalement les poulets auront opté pour le chiffre en dessous.

Les compositions dans cet opus prennent une nouvelle dimension, le groupe abandonne quelque peu la formule magique des chansons à succès présente dans son dernier album pour se tourner vers des harmonies plus noires et tamisées, les chansons prennent une tournure plus engagée, nous penserons à « Three and a Half Letter », l’émouvant « Something Going Wrong » dans un autre registre plus écologique et bien entendu « No Change », le bonus track de cet album. Joe nous éblouira avec ses harmonies modernes et profondes avec un « Lighten Up » magistral qui d’ailleurs a été le morceau d’ouverture sur toute la tournée qui a suivie, et comment parler de cet album sans évoquer le single « Big Foot », formidable exercice de style reprenant les codes de Pop légère sur une forme de Hard Rock pur et dur.

Je n’avais jamais prévu d’être un guitariste instrumentiste à la base. J’ai toujours voulu faire parti d’un groupe orienté Rock avec un chanteur. J’ai eu des propositions, mais rien ne semblait m’aller… Jusqu’à Chickenfoot.

Joe Satriani.

Chad se trouvant par malchance en tournée avec les Red Hot Chili Peppers, ce sera Kenny Aronoff qui assurera la place du bastonneur pour leur seconde tournée mondiale. Une pré-tournée sera initiée aux USA et en Europe pour une dizaine de dates au total, avant d’attaquer 20 dates supplémentaires avec le Different Devil tour.

Aujourd’hui en 2014 Chickenfoot fait planer le mystère quant à un troisième album à éclore, des chansons sont écrites mais le groupe prendra le temps que celles-ci arrivent à maturation avant de passer en studio, espérons que ça ne soit pas trop long et surtout qu’ils ne tueront pas le poussin dans l’oeuf.

“Ces gars sont tous des légendes, des musiciens extraordinaires. Et quand nous jouons ensemble, notre niveau est homogène et cohérent. Mais tu sais, parfois quand je vois Mike chanter ses parties sur-aiguës qui font sa particularité, et je me dis que je ne pas croire que je suis dans un groupe avec ce gars, c’est énorme, Sammy chante mieux que jamais, c’est lui qui donne toute l’énergie et le pep’s au groupe, et à côté de ça tu as Joe qui fait ses trucs… J’ai juste énormément de bol qu’ils me laissent jouer avec eux.

Chad Smith.